Sarrasin : les bienfaits et vertus du sarrasin

Cuisiné en galettes comme en Bretagne, consommé avec des nouilles en Chine, en risotto ou sous forme de crozets comme en Savoie, le sarrasin est une plante à fleurs originaire d’Asie, bien connue à travers le monde et particulièrement en Russie. Autrement appelé à tort “blé noir”, le sarrasin a de nombreux bienfaits et vertus. Découvrez-les sans tarder dans cet article !

Le sarrasin et ses nombreux pouvoirs antioxydants

Les antioxydants, ces substances qui aident à protéger les cellules de votre organisme, sont présentes dans de nombreux aliments tels que le sarrasin. En effet, ces petites graines brunâtres qui s’apparentent à des céréales ont de forts pouvoirs antioxydants et sont bons pour la santé ! Le sarrasin favorise la circulation sanguine, lutte contre le mauvais cholestérol grâce aux acides phénoliques et aux flavonoïdes – pigments végétaux – présents dans sa composition. Rutine, quercétine, vitexin, inositol d-chiro sont quelques-uns des composés végétaux présents dans les graines de sarrasin.

Crêpes, risotto, graines : le sarrasin se consomme sous plusieurs formes

Sous ces petits airs inoffensifs, le sarrasin cache bien son jeu et peut se cuisiner de dizaines de façons différentes, en salé, sucré et même en thé, selon les cultures ou les régions. Si l’on connaît bien sûr les fameuses galettes bretonnes au sarrasin, on connaît un peu moins les pâtes au sarrasin pour accompagner vos légumes, les graines germées de sarrasin pour agrémenter vos salades ou encore les desserts confectionnés avec du sarrasin comme les cookies, les crumbles et autres tartes ou sablés.

Le sarrasin facilite la digestion avec ses propriétés prébiotiques

Grâce à ses propriétés prébiotiques qui stimulent la croissance des bonnes bactéries de nos intestins, le sarrasin est un aliment sain à l’instar des baies de goji, des fruits rouges en général ou du cacao. Il favorise la digestion et évite les ballonnements de fin de repas. Il renforce également les défenses du côlon et de l’estomac. Le sarrasin peut avoir des effets positifs comme les fibres et améliorer la santé de l’intestin.

Le sarrasin est riche en vitamines, minéraux et oligo-éléments

Source de glucides et protéines végétales, le sarrasin comporte aussi bon nombre de vitamines et oligo-éléments. Cuivre, calcium, magnésium, zinc, vitamines B… Les graines sarrasin sont particulièrement nutritives et cumulent, malgré leur petite taille, différentes vitamines et de nombreux minéraux bons pour la santé. De plus, l’index glycémique du sarrasin est très faible, ce qui favorise la circulation du sucre dans le sang. Un met idéal pour les personnes souffrant de diabète, par exemple…

Source de protéines par excellence, le sarrasin renforce également les cheveux et favorise une peau belle et saine.

Le sarrasin : consommé comme une céréale sans gluten

Appelé également blé noir à tort, le sarrasin, contrairement à lui, ne contient pas de gluten et est idéal pour les personnes intolérantes. Similaire au quinoa, le sarrasin comporte plus d’amidon que de graisse que d’autres graines ou céréales plus répandues comme le blé, le seigle ou le riz.

Avec son goût de noisettes apprécié de tous, le sarrasin est une véritable alternative au blé ou au maïs, que nous recommandons dans votre alimentation quotidienne. Vous souhaitez consommer davantage de sarrasin pour votre santé ? Les graines de sarrasin s’achètent généralement en sachet, prêtes à être cuisinées.

Chez Crepolog’, nous proposons des galettes bretonnes au sarrasin toute l’année et nos clients en raffolent ! Pour les déguster, passez donc nous rendre visite au 21 rue Neuve Saint-Pierre dans le 4ème arrondissement de Paris !

Source image : Freepik


Crêpe et galette bretonne : quelles différences ?

Vous êtes plutôt crêpes ou galettes ? C’est l’éternelle question qui bat son plein autour de la bolée de cidre … Car oui, les crêpes, on les adore, sucrées comme salées, toute l’année ! Mais quelles sont les vraies différences entre une crêpe au froment et une galette ? Crepolog’ vous en dit plus sur la crêpe, ce plat traditionnel dont tout le monde raffole, qui reste indémodable et nous rappelle éternellement notre enfance…

Quelles sont les différences entre une crêpe et une galette ?

Les ingrédients utilisés pour faire vos crêpes et galettes

Avant tout, la pâte, bien sûr ! La crêpe est faite avec de la farine de froment, du lait, des œufs, du beurre demi sel et du sucre. La galette, elle, est faite avec de la farine de sarrasin, de l’eau et du sel de Guérande.

Pour confectionner une pâte à crêpe sucrée qui fera plaisir à toute la famille, il vous faudra bien sûr essentiellement de la farine, du sucre, du lait, des œufs et du beurre. Vous pouvez ajouter du rhum, de la bière ou du sucre vanillé si vous le souhaitez, pour apporter une saveur supplémentaire mais ce n’est absolument pas une obligation.

Recette pour une pâte à crêpes délicieuses – 15 / 20 crêpes environ :

  • 4 oeufs
  • 250 g de farine de froment  
  • 25 g de beurre demi-sel fondu
  • 450 ml de lait ½ écrémé
  • 2 c. à soupe de sucre
  • 1 pincée de sel

Pour une pâte à galette de blé noir traditionnelle, du sel, de la farine de sarrasin et un peu d’eau suffiront pour confectionner de généreuses galettes bretonnes qui raviront tous les estomacs. 

Recette pour une pâte à galettes – 10 galettes bretonnes environ

  • 250 gr de farine de sarrasin
  • 1 pincée de gros sel de Guérande
  • 500ml d’eau 

Pour réussir ces deux recettes de pâtes à crêpes à coups sûrs, quelques astuces à garder en tête :

  • Prenez des ingrédients à température ambiante et utilisez une farine fluide ou une passoire pour éviter les grumeaux, 
  • Utilisez une poêle qui n’accroche pas et n’oubliez pas de la huiler ou beurrer de temps en temps pour que vos crêpes ne collent pas !
  • Avant de faire sauter vos crêpes : décollez lentement les bords et faites-les sauter d’un coup franc et sec comme les pros.

L’épaisseur de la crêpe au froment et de la crêpe au sarrasin (galette)

Généralement, l’épaisseur de la crêpe est très fine. A contrario de la galette, qui elle, est plus épaisse et d’ailleurs reconnue pour cela, quand elle est faite sur un billig.

Les assortiments choisis dans les crêpes et galettes bretonnes

On ne va pas se mentir, des crêpes gourmandes et onctueuses se suffisent généralement à elles-mêmes, nature, sans garniture ni sucre ajouté pour le petit-déjeuner ou le goûter. Mais comme les enfants, on adore, bien sûr, pouvoir les garnir de nos ingrédients préférés pour en faire des crêpes généreuses et abondantes.

Pour varier les plaisirs, on a l’habitude de garnir nos crêpes au froment d’ingrédients sucrés, goutus et réconfortants. Chez Crepolog’, vous pouvez par exemple trouver sur notre carte, différentes crêpes sucrées, classiques comme exceptionnelles, comme la crêpe au sucre, au chocolat noir à la fleur de sel de Guérande, crêpe au caramel beurre salé qui vous rappellera la Bretagne, des crêpes à la crème de marron, et plein d’autres plaisirs gourmands pour le déjeuner, le dîner ou le goûter.

Quant aux galettes de sarrasin que l’on aime aussi appeler “galettes bretonnes”, elles sont d’ordinaire salées et composées d’ingrédients sucré-salé comme les galettes bretonnes chèvre, noix, miel, par exemple. Dans notre crêperie parisienne, nous prenons plaisir à mixer les goûts pour plaire à l’ensemble de nos clients en proposant des crêpes à l’andouille de Guémené, au saumon, avec un mélange sucré-salé comme bleu d’Auvergne / poire, et bien d’ autres encore.

Mais avouons-le, quels que soient leurs noms, les crêpes et galettes resteront toujours un délice et ont ce pouvoir d’éveiller nos papilles comme nos souvenirs d’enfants. 3,2,1… À vos crêpes !

Source image : Freepik


Matériel et ustensiles pour faire vos galettes et crêpes

Vous vous êtes motivé.e à faire des crêpes ce soir, pour toute la famille ? Vous organisez une crêpe-party pour vos amie.s le week-end prochain ? Êtes-vous sûr.e d’avoir prévu tous les accessoires pour réussir vos galettes ? C’est ce que l’on va voir ensemble dans cet article…

Les ustensiles indispensables pour réussir vos crêpes

Un fouet : l’accessoire essentiel à avoir en cuisine

Le fouet de cuisine est l’accessoire idéal pour les amoureux des crêpes onctueuses et gourmandes. Si vous avez le choix, nous vous conseillons l’inox à la matière plastique, qui est plus solide et tiendra plus longtemps dans le temps. Plus il sera grand, plus il vous sera facile de préparer votre pâte. Mais vous pouvez aussi opter pour un mini-fouet pour que vos enfants puissent eux aussi mettre la main à la pâte. Et si vous êtes plutôt dans la team des “équipé.e.s en cuisine”, un robot mélangeur vous sera d’une grande aide, surtout pour les grumeaux !

Un saladier, une bassine et un verre doseur : les accessoires à avoir dans sa cuisine

Pour préparer votre pâte à crêpe, un saladier ou une bassine vous sera évidemment d’une grande aide ! Tout comme le verre doseur, idéalement en verre, qui vous permettra de respecter au plus près la recette de la pâte à crêpe comme toute bigouden.e qui se respecte. 

Une louche : l’indispensable pour verser la pâte à crêpe

Sans elle, ça va être compliqué ! La louche, souvent en plastique ou en métal, vous sert à verser votre pâte à crêpe, en quantité suffisante, sur votre poêle ou crêpière, sans en mettre partout.

Une poêle, une crêpière, un billig : la base de votre cuisson

Évidemment… sans l’un de ces ustensiles, difficile de faire de bonnes crêpes comme on les aime et les faire sauter comme on adore le faire ! Commençons par la poêle, l’accessoire phare que l’on a toujours dans sa cuisine. Choisissez-la plate avec des rebords étroits pour réussir vos crêpes à coup sûr ! 

Si les crêpes sont chez vous, un plat régulier, chouchou de vos enfants ou vous rappellent les fêtes foraines, alors, la crêpière est un bon accessoire également. Elle permet aussi de faire des crêpes gigantesques ! Électriques ou au gaz, ces appareils généralement en fonte, sont spécialement conçus pour faire des crêpes et galettes bretonnes. Le “billig” est le nom breton donné aux crêpières.

Un tampon graisseur, un gnon ou torche-billig : pour que rien ne colle à votre poêle

Un tampon graisseur ou d’essuyage, doit toujours être à portée de main quand vous faites vos crêpes, car avant chaque cuisson, un petit passage de ce tampon imbibé d’huile est primordial pour éviter que la pâte à crêpe ne colle à votre poêle ou crêpière. Ce tampon permet aussi de nettoyer votre surface de cuisson. Quant au gnon ou torche-billig, ils servent aussi à nettoyer et graisser la plaque et sont plutôt confectionnés de manière artisanale : torchon en boule dans une boîte de conserve, par exemple.

Le râteau ou Rozell : le must pour étaler vos crêpes !

Inutile si vous faites vos crêpes dans une poêle, le râteau à crêpes vous sert plutôt à étaler convenablement et uniformément la pâte sur votre crêpière. Avec le râteau, souvent fabriqué en bois, pas de gâchis autour du billig !

Une spatule : idéale pour retourner facilement vos crêpes et galettes

Généralement en bois mais aussi en silicone ou en inox, la spatule à crêpes sert à retourner vos crêpes et galettes facilement. N’hésitez pas à choisir votre spatule droite, du même diamètre que votre plaque ou poêle pour l’avoir bien en main. De quoi les réussir à tous les coups !

Alors, prêt.e à vous lancer dans la pâte à crêpe ? Seul.e ou avec vos enfants, faire des crêpes sera toujours une partie de plaisir, un moment convivial et chaleureux… En tout cas, chez Crepologue, on adore faire nos pâtes à crêpes maison et les proposer également à la vente pour le plus grand plaisir de nos clients parisiens !

Source image : Freepik


Le must des galettes bretonnes à connaître

Des galettes bretonnes, il en existe des dizaines différentes ! Certaines ont d’ailleurs plus le vent en poupe que d’autres… Découvrez dans cet article, les meilleurs assortiments et garnitures d’une galette bretonne réussie !

Les meilleurs assortiments pour une galette bretonne réussie

Galette saucisse : symbole de la Bretagne !

Si vous êtes breton.ne et appréciez les bonnes choses, vous connaissez forcément la célèbre galette saucisse et la dégustez régulièrement sur les marchés locaux, pendant des événements festifs ou des matchs au stade rennais ! Pour les autres : une galette saucisse, plat traditionnel par excellence en Ille-et-Vilaine, se compose d’une saucisse de porc grillé, roulée dans une galette de sarrasin, souvent servie froide ou à peine chaude. Elle fait définitivement partie du paysage breton et reste un incontournable du plaisir simple.

Galette à l’andouille de Guémené : une classique

À l’instar de la galette saucisse, la galette à l’andouille est particulièrement consommée en Bretagne, dans le Morbihan, où se trouve sa ville d’origine : Guémené-sur-Scorff. L’andouille a un goût fumé que beaucoup adorent et une odeur assez reconnaissable entre mille, qui donne l’eau à la bouche. Elle se déguste seule ou accompagnée d’oignons, d’un œuf et de fromage. Chez Crepologue, la Crepandouille se déguste aussi avec une sauce moutarde à l’ancienne. Un régal, on vous dit !

La galette complète que l’on ne présente plus

L’une des plus populaires d’entre toutes : la galette complète ! Très simple à faire, cette galette, que nous avons choisi d’appeler “la Creplete”, se compose de jambon, de l’emmental fondu, un œuf miroir. Simple et efficace, elle fait partie des musts de la galette bretonne et sera parfaite pour un repas sur le pouce ou un dîner entre ami.e.s.

Galette bretonne aux poireaux

Ah la fondue de poireaux… Elle est toujours la bienvenue dans une galette au sarrasin ! Avec son œuf miroir, sa crème fraîche et son fromage râpé, elle plaira aussi surtout aux végétariens. Avec des oignons et de l’échalote pour relever le tout, la galette bretonne à la fondue de poireaux est devenue une incontournable. Vous préférez les légumes à la viande ? Vous aimez ajouter une touche végétale dans vos galettes ? Essayez la fondue de poireaux, elle est parfaite !

Galette de sarrasin aux champignons : la forestière

La galette sarrasin aux champignons appelée aussi “forestière” ravira les aficionados de balades en forêt et autres amoureux de champignons. Cèpes, pleurotes, bolets, champignons de Paris… Nous avons la chance d’avoir un panorama très large de champignons, mieux vaut en profiter tant que l’on peut ! Agrémentée d’aromates, d’oignons et d’ail, une bonne poêlée de champignons frais et goutus vous comblera de plaisir instantanément !

Galette bretonne aux fruits de mer

Pour les adeptes de poisson, la galette de la mer est idéale ! Pour la composer à votre goût, vous aurez le choix entre plusieurs poissons comme la crevette, le calamar, les noix de pétoncles, les moules ou encore de la lotte ou des sardines… Accompagnée de crème fraîche liquide, de citron, d’huile d’olive, de sel et de poivre, la galette bretonne aux fruits de mer est à consommer sans modération.

Galette de sarrasin au roquefort et aux noix

Si vous aimez les fromages de caractère, cette galette est faite pour vous ! Accompagné de noix qui rehaussent instantanément son goût, le roquefort, ingrédient central de cette préparation, saura la mettre en valeur comme personne ! Cette galette sera parfaite, dégustée avec une salade verte comme la feuille de chêne par exemple. La galette au roquefort est, elle aussi, devenue une incontournable avec le temps. 

Des galettes bretonnes bonnes, originales et incontournables, il y en a plein ! Tellement que l’on ne sait pas où donner de la tête ni de l’estomac… Comme vous, chez Crepologue, nous adorons les galettes bretonnes toutes les propositions qu’elles nous offrent. Ces goûts subtils, ces compositions qui mettent l’eau à la bouche, ces produits du terroir…  Dans notre crêperie parisienne, nous vous les servons à l’année avec des produits frais et de saison.


Crêpe party : comment réussir sa soirée crêpe ?

Anniversaire, crémaillère, Chandeleur, pot de départ… Toutes les raisons sont bonnes pour organiser une crêpe party ! Repas généreux par excellence, les crêpes mettent tout le monde d’accord et rassemblent autour de la gourmandise et la joie d’être entouré de ses proches. Mais comment réussir sa crêpe party ? Pour ne rien oublier et faire de cet instant un moment mémorable, nous vous partageons nos conseils pour réussir votre soirée crêpes.

Nos conseils de crêpier pour une crêpe-party réussie

Quelle pâte à crêpe privilégier ?

Vous le savez, il existe différentes pâtes à crêpes. Pour préparer des crêpes sucrées, vous opterez pour de la farine de froment. À cela s’ajoutent du lait et des œufs.

Quant aux galettes bretonnes qui se veulent plutôt salées, la farine de sarrasin sera à privilégier. Très simple à réaliser, la pâte à galettes nécessite de la farine, de l’eau et du sel seulement.

Crêpière, billig ou poêle : quel matériel utiliser pour confectionner vos crêpes ?

Assez coûteuse mais particulièrement efficace pour les galettes de sarrasin, la billig est régulièrement utilisée en Bretagne pour la confection de crêpes très fines. Électrique, elle est mobile et se pose n’importe où.

Quant à la crêpière, vous vous en doutez, elle est nettement plus efficace qu’une poêle traditionnelle. Plus performante, en aluminium ou en fonte, elle sera l’idéale si votre consommation de crêpes est assez régulière. Il existe également des crêpières électriques pour pouvoir partager de minis crêpes à plusieurs. L’avantage de ce genre de crêpière est bien entendu l’aspect généreux et convivial !

Enfin, ne vous méprenez pas, vous n’êtes pas obligé d’investir dans du matériel haut de gamme pour votre crêpe party… Une bonne poêle classique fera également l’affaire, surtout si vous ne mangez des crêpes que de manière occasionnelle !

Pour vos crêpes : privilégiez la cuisson au beurre comme en Bretagne

Et oui, il n’y a pas à dire, nous en revenons toujours à cette belle Bretagne… Si vous vous posez souvent la question “faut-il choisir une cuisson avec du beurre ou avec de l’huile pour mes crêpes ?”, chez Crepolog’, nous avons déjà choisi ! Pour privilégier le goût et dans la mesure où certaines huiles ne conviennent pas pour la cuisson à haute température, nous privilégions, à l’instar des bretons, la cuisson au beurre pour les crêpes !

Choisir les garnitures pour vos crêpes et galettes bretonnes

Faites en fonction de vos goûts et de ceux de vos invités surtout ! L’idéal est de proposer des crêpes salées et sucrées pour avoir du choix et, proposer comme pour un repas classique, un plat salé et un dessert sucré. Pour garnir vos mets délicieux :

  • On privilégiera pour les crêpes sucrées des ingrédients tels que : du sucre, de la chantilly, des fruits frais, de la confiture, du chocolat, du caramel beurre salé, un mélange beurre / sucre ou citron / sucre, etc.

Pour faire une vraie crêpe Suzette : préparez un beurre de mandarine en mélangeant sucre, jus et zestes de mandarines, beurre pommade et curaçao. Étalez cette préparation sur votre crêpe et vous aurez là une crêpe Suzette façon Auguste Escoffier !

  • On privilégiera pour les galettes des ingrédients tels que : du saumon, de la salade, des œufs, des champignons, quelques fruits de mer, etc.

Pour faire une galette complète : très facile à faire, la complète est à base de jambon, oeuf et fromage râpé. Vous pouvez rajouter un peu de beurre et du sel si besoin.

Côté boissons, vous pouvez agrémenter vos crêpes de jus de fruits frais, de cidre brut ou encore de cocktails sans alcool ou de vins pétillants.

Avec toutes ces astuces en poche, il ne vous reste plus qu’à vous y mettre ! Toute l’équipe de Crepolog’ vous souhaite un bon appétit et vous partage ses idées de garnitures sur notre carte de crêpes et galettes.


Crêpe : histoire d’un mets qui rassemble depuis toujours

La crêpe ne date pas d’hier… Elle ne portait d’ailleurs pas ce nom quand elle a fait son apparition, si l’on en croit la majorité des historiens, 7000 ans avant Jésus-Christ. Mais d’où vient-elle et quelle est son histoire ? Découvrez dans cet article, les dessous de ce mets familial et chaleureux, qui ravit les grands comme les petits depuis des générations.

Histoire et origine de la crêpe

Cette spécialité culinaire composée d’une pâte fine à base de farine, de lait et d’œufs ne s’est pas toujours appelée “crêpe”. En effet, cette galette plus ou moins épaisse n’a jamais porté de nom particulier à son origine. D’après ce que l’on sait, la crêpe a débarqué en France et plus précisément en Bretagne, aux alentours du 13ème siècle, avec l’importation du sarrasin depuis le continent asiatique. Cette plante est désormais cultivée partout en Bretagne et sert à la confection de galettes mais aussi de pâtisseries, muffins, pains, etc.

La Bretagne est donc la terre qui a vu naître les crêpes et plus précisément les galettes de sarrasin. La galette bretonne confectionnée avec de la farine de blé noir dépourvue de gluten, est devenue gage de qualité partout dans le Monde.

À la Chandeleur, on mange des crêpes

Après avoir été une fête païenne, la Chandeleur est devenue avec le temps, une fête religieuse chrétienne qui a lieu 40 jours après Noël, soit le 2 février. Célébrée comme le “jour des crêpes”, cette tradition remonte au Pape Gélase 1er qui avait pour habitude de distribuer des crêpes aux pèlerins qui arrivaient à Rome.

En France, la Chandeleur tout comme Pâques ou Noël s’est éloignée de l’aspect religieux pour devenir une fête davantage commerciale que religieuse. La Chandeleur est donc fêtée par de nombreux Français, catholiques ou non, qui apprécient se retrouver en famille ou entre amis, autour de crêpes et de galettes.

Quelles différences entre une crêpe et une galette bretonne ?

Au-delà du fait que les appellations changent selon les régions bretonnes, la grande différence se trouve dans la farine utilisée pour leur fabrication. Sur le bilig ou crêpière, le choix de la farine a un effet sur l’épaisseur de la future crêpe. Il se dit que lorsque l’épaisseur est fine, on parle de crêpe, et de galette, lorsque l’épaisseur de la pâte est plus conséquente.

En effet, pour faire des crêpes (sucrées), le cuisinier utilise de la farine de froment. Alors que pour confectionner une galette, vous utilserez de la farine de sarrasin (ou blé noir). La galette est donc plus épaisse et d’aspect plus foncé que la crêpe.

Comment bien déguster une crêpe ou une galette bretonne ?

Doit-on déguster une crêpe ou une galette par les bords ou par la pointe ? En carré ou en triangle ? Sucrée, salée, froide ou plutôt chaude ? Autant de questions laissées sans réponse aujourd’hui… En effet, il ne tient qu’à vous de manger vos crêpes comme bon vous semble, il n’y a pas de règles pré-établies et heureusement !

Pour les traditionnels et amateurs de salé : blanc de poulet, jambon, tomates confites, saumon fumé, crevettes agrémenteront avec goût, vos galettes bretonnes. Pour les amateurs de sucré, confiture, chocolat, citron, caramel au beurre salé et l’association du sucre et du beurre, sont de parfaits aliments à servir sur une fine crêpe croustillante.

Et pour votre santé ou votre ligne, il est possible d’opter pour des crêpes plus healthy. Vous pouvez par exemple remplacer le beurre par de l’huile de coco pour la cuisson ou remplacer la pâte à tartiner par des fruits frais.

Chez Crepolog’, nous vous proposons de nombreuses crêpes et galettes bretonnes en livraison ou à emporter. Dans nos différentes offres et formules, nous proposons aussi des recettes mélangeant le sucré et le salé.

Source image : Freepik